Le lundi 3 février 2020

France Compétences vient d’éditer une note relative au cadre national des certifications professionnelles. Sa lecture, un peu rébarbative il faut bien l’avouer, est à réserver aux seuls experts ou candidats à une certification professionnelle.

Adelson Conseil Formation tente en quelques mots d’en synthétiser l’essentiel pour les autres.

On retiendra principalement la mise en place d’un nouveau classement des niveaux de formation. Il répond à un besoin de meilleure catégorisation des actions. Il permet également de trouver, autant que faire se peut, une équivalence avec le niveau européen. Ce classement est effectué au regard du niveau de la formation mais aussi des emplois et métiers sur lesquels les savoir-faire acquis débouchent. Il en est déduit une correspondance entre la nouvelle « table » à 8 niveaux et l’ancienne à 5 niveaux. Cette dernière est bien connue des organismes de formation. Attention : alors que l’ancienne se déclinait dans l’ordre décroissant, le niveau I pour la technicité maximale, la nouvelle est échelonnée dans l’ordre croissant.

Par ailleurs, le niveau 1 de la nouvelle table ne correspond à aucun niveau de l’ancienne et est associé à la maîtrise des savoir-faire de base. Ces formations ne sont donc pas rattachables à un métier déterminé et ne peuvent être enregistrées au RNCP.

A l’autre bout du spectre, le niveau 7 est attribué à une formation conférant le grade de Master. Enfin, le niveau 8 correspond à un doctorat. Il est facile d’en déduire la correspondance suivante pour les autres niveaux :

Ancien référentiel national (1969) Cadre national nouveau
Niveau V Niveau 3
Niveau IV Niveau 4
Niveau III Niveau 5
Niveau II Niveau 6

Et pour les plus courageux ou curieux, vous pouvez toujours jeter un oeil sur le document de France Compétence. Il est disponible en ligne et vous pourrez y accéder par le lien suivant.